PLUMAËLLE - plumaelle.ecriture@gmail.com - 06 71 28 66 95 -

Mes cahiers d'écriture -
Laurence Pierson

Pour combler le souhait d’un enseignement plus ludique, détourné, poétique, mais surtout censé !

Une méthode douce et remettant à l’honneur la bonne tenue du crayon. On prend le temps de s’approprier la gestuelle avant la trace. On oublie la lettre dessinée et torturée pour faire place à la fluidité du trait qui se déroule sur le papier.

On prend le temps, on manipule, on met du lien, on imagine, on oralise…

Les petits nouveau de 2019

Et bientôt à paraître…

Bravo et merci Laurence !

D’autres découvertes sur son site 

Bouge ta plume - Célia Cheynel

Célia est une des pionnières de cette pratique.

Elle est une des quatre formatrices des débuts, une rééducatrice empreinte de passion.

Au-delà de la transmission théorique, elle fait vivre la réalité de séances ; met un point d’honneur à faire découvrir tous les chemins parallèles qui en découlent : réflexes primordiaux, dysphasie, dyspraxie, dyslexie, orthoptie…

 

un partage enrichissant

La police d'écriture "Belle Allure"

La police d’écriture Belle Allure, proposée par Jean Boyault s’avère un excellent outil pour mettre ( ou remettre ) en place une écriture manuscrite plus simple, plus fluide et plus lisible possible.

Évidemment, rien ne remplacera le modèle venant de la main du maître. Celui-ci laisse une part de réalité traduite par des irrégularités et une personnalisation humaine.

Mais, Jean Boyault, grâce à ses mises à jour régulières et son souhait de coller au plus près des recommandations ministérielles de l’Education Nationale pour « La mise en oeuvre de l’enseignement de l’écriture cursive », apporte une aide magistrale, tant au niveau du modèle que des explications.

Ses polices se déclinent en différentes versions évolutives de la GS à la 6ème.

Elles sont gratuitement téléchargeables sur son site http://jean.boyault.pagesperso-orange.fr/belleallure.html

La latéralisation

Il en est fini du temps ou le petit enfant gaucher était mal vu et forcé à utiliser sa main droite.

Le choix de la main n’est pas une lubie.

Elle a une raison psychique : tout se passe dans le cerveau !

Un hémisphère prédomine sur l’autre et détermine la latéralisation

Ainsi, certaines personnes mettent en conflit leur fonctionnement cérébral enallant contre cette prédominance ; le dépistage de la latérisation en cas de doute est judicieux.

Il existe un panel d’exercice permettant d’identifier ce contresens

Ce passage est essentiel à l’apprentissage de l’écriture !

Aussi, il existe quelques exercices et test permettant d’observer la latéralisation.

En cabinet, le test d’Auzias peut être utilisé.

Mais il existe d’autres exercices permettant de donner une première idée sur le sujet.

Pour exemples :

– gommer une croix dessinée au crayon => main utilisée

– brosser le vêtement :  => main utilisée           

– visser un écrou sur la vis  => main qui soutient, main qui agit

– mimer l’allumage d’une allumette  => main qui soutient, main qui agit  

Célia Cheynel a mis scène une petite vidéo d’exercices éventuels pour amener la personne vers sa main directrice.

Fermer le menu